Archives du mot-clé art

18- Miami www.mia-artfair.com

Aujourd’hui c’est encore gris mais chaud. Nous allons à downtown Miami voir une exposition d’oeuvre d’art. Exposition d’artistes internationaux qui présentent de l’art comptemporain, photographie, sculpture tout ça à bord du Seafair: méga yacht luxueux. Juste à côté un gros festival de fitness, nous n’y sommes pas allés mais c’était très animé. On a terminé cela au « Bubba Shrimps » restaurant. Bubba de Forrest Gump le film.
Ho yes, je tombe sur un laisser-passer pour deux pour le MIA International sur le Seafair. Quel yacht luxueux! J’ai décidé de l’acheter et l’offrir à ma blonde. J’vous dis pas comment elle était heureuse. Quel expo, ils y étaient tous: Estevez, Doffo, Gibson, Jadikan, Hirst, Luis plus tout les autres bullshit artistes à 15,000$/oeuvres et plus. J’aurais voulu être un artiste (qui pogne) et porté des belles bottes de cowboy en peau de « rattlesnake » teintes bleues et des pantalons zébrés multicolores. Finalement la journée n’a pas été une perte total puisque nous sommes tombés sur le One Man Band et ensuite… Run Forrest run…
Mon laisser-passer pour le MIA
18_DSC_5756
Le Seafair
18_DSC_5755
Prête à larguer les amarres
18_DSC_5830
Seafair
18_DSC_5833
Premier étage (il y en avait trois, plus le pont extérieur)
18_DSC_5788
Une grosse prise (Gibson)
18_DSC_5807
Expo MIA
18_DSC_5805

Un Warhol  (58,000?)
18_DSC_5777
I-Phone-o-graphie bullshit à 1500$. Le cadre est 15 fois + gros que la photo pixélisé…18_DSC_5821
Tiens tiens j’y étais et mon agent m’en avait même pas parlé
18_DSC_5785

Expo MIA
18_DSC_5820
Expo MIA
18_DSC_5811
Le One Man Band
18_DSC_5875

14- Miami quartier Art Déco

Cet après-midi,visite du quartier d’art déco. Ce quartier a connu une période de déclin vers les années 1950. Dans les années 1970 le secteur était malfamé en raison du crime associé au commerce de la drogue. Ce n’est qu’en 1979 que des défenseurs du patrimoine ont milité pour redonner vie à ce quartier. Protègés de la démolition tout les hôtels reprennent leurs couleurs pastels de jadis, encore aujourd’hui certaines sont en attente d’etre restaurées. En après-midi les rues sont bondées de touristes en maillot et gougoune caméra au cou, mais attention à la brunante tout se transforme, les femmes sortent les talons hauts et robe à brillants et de leur coté les hommes se pavanent sur Ocean Blvd au volant d’une Ferrari, Lamborgini ou Rolls Royce. Chaque hôtel a son resto et spectacle live à ciel ouvert sans oublier se milliers de lumières. Aujourd’hui c’est un quartier extrèmement riche et rempli de vice comme le disait notre serveur parisien au souper. Pour l’instant c’est la saison morte il se prépare à la folie du spring break en mars ou tout devient démesuré. Tu ne traîne pas dans la rue à 2-3 heures du matin….danger garantie……..

Et bien heureusement on est revenus sain et sauf au studio ;- ) Miami est capable du plus beau comme du plus laid. L’art est partout omniprésent. Beaucoup de studios d’artistes subventionnés. Des galeries d’art incroyable dissimulé parmis les vendeurs de t-shirt et autre attrappe-touriste. De l’art clinquant, beau, accrocheur, vendeur… peu d’art engagé sauf dans les studios d’artistes qui sont ouvert au public. Quel idée a-t-on eu de venir se reposer à Miami avant notre road trip, y a trop de tout partout c’est étourdissant, mais je suis heureux ici.
14_DSC_5321 14_DSCN_0207 14_DSC_5485 14_DSC_5474 14_DSC_5413 14_DSC_5398 14_DSC_5389 14_DSC_5375 14_DSC_5371 14_DSC_5368 14_DSC_5364 14_DSC_5354 14_DSC_5344 14_DSC_5329 14_DSC_532814_DSC_5532 14_DSC_5528 14_DSC_550814_DSC_557614_DSC_5600

10- Miami métromover transport publique

Aujourd’hui petite promenade en transport public. 1h30 pour se rendre au centre-ville de MIami pour la modique somme de 2.00$, ça fait pas cher de l’heure. Encore là c’est le traffic qui nous a retardé. Miami ville de 400,000 habitants plus les touristes (nombre qui grimpe en flèche à l’arrivée de l’hiver). Très cosmopolite il semble que la langue première est l’anglais ou l’espagnol, difficile à dire à certains endroits on se croirait au coeur de la Havane. Au centre ville l’autobus nous débarque près du «métromover». Ce dernier est gratuit. Une promenade en «métromover» nous fait faire le tour du centre ville à trente pieds au dessus des voitures. Le «métromover» est comme le métro, sans chauffeur et un à deux wagons à la fois. Par la suite visite du Bayside Market Place. Boutiques de tout genre qui borde la baie de Biscayne et de l’autre côté les petits (75 pieds) bateaux de riches ainsi que les énormes bateaux de croisière. Pour finir un petit pipi au centre de Convention. WOW plancher et mur en marbre, divan confo partout et tables tactiles qui ont fait le bonheur de mon chum. Retour à la maison par autobus un autre heure et demi. Demain repos à la plage.
Un petit vendredi matin relaxe. Un bon café espresso bien tapé, une petite heure de guitare, une petite heure de photoshop pour le plaisir (j’ai des clients qui me demande des cartes d’affaires) tout cela en écoutant la télé et en regardant par la porte vers la plage pour checker que ma blonde  »is all right ». Miami downtown: estie qu’il l’on l’affaire les « Miamiens »: un bon système de transport de type monorail qui couvre tout le centre-ville avec trois lignes différentes. Ça donne un centre-ville  libre de traffic. Ha oui et c’est GRATOS. Maintenant s’il pourrait l’étendre aux alentours du centre-ville… Le centre des Congrès, une oeuvre d’art de lumière mur à mur et plafond à plancher. D’enormes tables à café avec écran tactile (pas rétina mais quand même). Du wi-fi partout. Même un Star-Buck café. Shit y faut revenir pour l’expo Mia-Artfair.com du 18 au 21 janvier.
On a enfin trouvé l’hotel à Lorraine10_DSC_5176
Le fameux Miami Herald10_DSC_5177
Intérieur du Metro Mover10_DSC_5178
Metro Mover10_DSC_5190
Épeurant10_DSC_5193
Metro Mover10_DSC_5218
MDC Museum of ART + DESIGN10_DSC_5196
BIG, BIG10_DSC_5205
Centre des Congrès10_DSC_5229
Centre des Congrès10_DSC_5230
Centre des Congrès10_DSC_5231
Centre des Congrès10_DSC_5232
Centre des Congrès (des tables à café tactile partout, c’est capoté)10_DSCN_0139
Toujours mon petit faible pour le drapeau Américain10_DSC_5225

08- Miami magasinage

Matinée au bord de la plage, après-midi marche sur la plage, et après direction Aventura Mall. Petit centre d’achat à 2 miles de notre studio, il compte seulement 300 boutiques mais pas n’importe lesquelles :Bloomingdale où l’on peut acheter un sac à main pour 1670$, Louis Vutton, Macy’s,et un Apple Store bondé de monde avec 200 mac à essayer plus beaucoup d’autres boutiques trop cher pour nous.Les gens achètent beaucoup plus que chez nous, ils sont bourrés de fric.
En sortant du Bloomingdale’s une jolie cubaine m’a apostrophé pour me faire un petit traitement sur mes rides (crevasses) au collagène. Shit 15 minutes plus tard j’avais l’air de 20 ans de moins, m’a blonde en était jalouse. Mais 30 minutes plus tard tout était revenu à la normale ; -( à 300$ le petit pot miracle. De plus un Mac store nommé GENIUS BAR grand comme un chapiteau de cirque et toute les bébélles Mac à essayer, un vrai smorgasborg de GEEK. Des instructeurs partout et des ateliers de formation gratuit, du wi-fi mur à mur. J’en connais quelques un qui aurait été heureux ici. Oui comme dit ma blonde c’est incroyable cette opulence éhonté autour de nous alors que le 3/4 des gens vivent plutôt humblement. Ha Miami. Je trippe ici. Et on a pas encore fait le quartier Art Déco, ni le centre-ville, ni les Keys, ni le grand marché plein air, ni les lieux de mon enfance, ni les courses de Greyhound, ni … Merde aurons nous le temps de tout faire…
08_DSC_4951 – Le secret est dans la fille en robe grise08_DSC_4951
08_DSC_4956 – Bloomingdale’s08_DSC_4956
08_DSC_4949 – Hyppocampe 0108_DSC_4949
08_DSC_4952 – Hyppocampe 0208_DSC_4952
08_DSC_4955 – Genius Bar Mac World08_DSC_4955
08_DSC_4960 – Shell collection08_DSC_4960