Archives mensuelles : mars 2013

88 – Santa Fe, New Mexico

Santa Fe ville à l’architecture adobe, ce qui veut dire que tous les immeubles sont fait avec les mêmes matériaux:une brique de terre crue à base d’argile, sable et paille; ce qui leurs donnent la couleur rouge/brune. La ville est aussi un centre des arts, elle compte 10 musées et plus de 200 galeries d’art et abrite la réputé « Santa Fe University of Art and Design ». 50% de ses habitants sont d’origine hispanique. Selon des études scientifiques Santa Fe serait la ville la moins polluée du monde pourquoi? je ne sais pas… Elle a un climat de haute altitude, froid la nuit et chaud le jour. J’aime beaucoup le centre ville avec ses marchands installés sur le trottoir ou dans le parc. Et que dire de l’architecture, ces maisons sont vraiment différentes de tout ce qu’on a vue jusqu’à maintenant c’est magnifique. J’aime bien ce style..
Bon arrivé à Santa Fe, rien au programme alors un peu de temps à moi pour jouer de la guitare, écrire, faire du ménage dans les photos, aller prendre un café au Starbuck (mais lequels il y en a trois à 5 minutes de marche d’ici). Finalement rien de cela, on se dirige au centre ville voir les « Natives » et leurs arts. Je me cherche un beau couteau avec un manche en pierre polie. Je vous en redonne des nouvelles car le magasinage est pas fini, je suis bien têteux et hésitant avant d’acheter q.q. chose au grand désespoir de ma blonde. Ici partout dans la ville des oeuvres d’art sur les murs, dans les parcs. Des bronzes immenses à chaque 20 pieds. Un plaisir pour les amateurs d’oeuvres d’art… Bon merde finalement pas de farniente en vue.
88_DSCN_2660 88_DSCN_2636 88_DSD_5980 88_DSCN_2655 88_DSCN_2653 88_DSD_5990 88_DSD_6019 88_DSD_6028 88_DSD_6047
.

87- Holbrook,AZ – Petrified Forest

On quitte l’Arizona ce matin vers le Nouveau-Mexique. Nous passons par le parc de « Petrified Forest » et « Painted Desert ». La forêt pétrifiée était jadis une forêt de pins majestueux, ces grands arbres tombèrent dans les cours d’eau puis avec le temps ils furent couverts d’argile, de boue et de sable qui contenaient des cendres volcaniques. Cette couverture coupa l’oxygène et retarda la pourriture des troncs d’arbres. Peu à peu de l’eau avec du silice s’infiltra dans le bois puis se cristallisa en quartz. Cela c’est passé il y a environ 225 millions d’années. Le bois (qui est maintenant minéralisé) resté sur place est vraiment magnifique, entouré d’un désert avec des montagnes appellées « Badlands hills of bluish bentonite clay » on pourraient se croire sur la lune. Au Painted Desert,on peut observer des montagnes et vallons de différentes couleurs causées par les dépôts de mineraux dans le sol…Wow et wow ca valait le détour de 45 km.
Debout à 8:00 a.m. Petit déjeuner pourris à l’hotel tout comme leur connexion wi-fi. Direction Gallup New Mexico en passant par « Meteor Crator » qui s’avère être un genre de tourist-trap. 2 ème arrêt à Hollsbrook dans un « tourist visitor info » avec musée. L’agente touristique doit faire partie du musée si j’en juge par le nombre de rides affichées ainsi que son regard froid et blasé. Malgré mon plus beau sourire et mes jokes les plus insignifiantes (habituellement la gente féminine répond bien) il n’y a rien à faire elle reste de marbre. En plus les directions qu’elle nous donnent ne sont pas bonnes.
15 minutes plus tard, nous entrons dans « Petrified Forest parc national ». Sans raison apparente une grande joie m’henvahie et je me mets à respirer comme au jour 66 à Santa Cruz. Ma blonde me regarde tout sourire et déclare qu’elle voudrait vivre en Arizona. Le désert nous habite, nous sommes heureux et le reste de la journée ce poursuit merveilleusement.
87_DSD_5798 87_DSD_5805 87_DSD_5818 87_DSD_5821 87_DSD_5827 87_DSD_5831 87_DSD_5835 87_DSD_5837 87_DSD_5870 87_DSD_5876 87_DSD_5925 87_DSD_5946 87_DSD_5950 87_DSD_5954 87_DSCN_2564 87_DSCN_2584 87_DSCN_2613 87_DSD_5770

.

86- Sedona, Arizona–Red Rock Country

Nous avons  découvert un nouveau sport, le hiking, on adore on veut en faire à tout les jours. La ville de Sedona, à environ 40 km au sud de Flagstaff dans les Red Rock Mountains est notre prochaine escale pour faire une trail. Une petite marche de 8 km qui fait le tour d’une géante montagne et à admirer les plantes en fleurs. C’est le printemps et  le spectacle est grandiose: des montagnes rouges aux formes bizarres nous entourent. La ville est magnifique et toutes les maisons, resto, magasins ect…sont peints de la même couleur que les montagnes tout ce confond avec la nature, même les lampadaires couleur terre se camouflent. Je reviendrai y passer un mois si il le faut, il y a des centaines de trails toutes aussi intéressantes les unes que les autres.
Sedona et ses montagnes rouges. On a fait une trail, la « Cathedral Rock », et il y en a des centaines de trails dans la région pour tout les calibres. Plusieurs vieux films westerns ont été tournés ici, maintenant on y tourne des annonces de « chars ». Pour ma part, à chaque cinq pieds de trail je me serais arrêter pour prendre des photos. Aux alentours il y a beaucoup de centres de retraite genre « New Age » pour les boomers $$. L’esprit de la terre est très présent dans ces lieux et sur le chemin du retour alors que l’on roulait dans les hautes montagnes de la « Coconino National Forest » au soleil couchant, ma blonde percevait pendant quelques secondes des formes d’animaux tel des ours, renards, lions de montagne etc. dans les roches et souches de la forêt. Je crois bien qu’elle « voyait » l’esprit… Moi malheureusement j’ai du me contenter de voir la route assez sinueuse merci.
86_DSCN_2480 86_DSD_5740 86_DSD_5722 86_DSD_5720 86_DSD_5716 86_DSD_5694 86_DSD_5689 86_DSD_5675 86_DSD_5668 86_DSD_5631 86_DSD_5622  86_DSD_5615 86_DSD_5535 86_DSCN_2483 86_DSD_5608 86_DSD_5594 86_DSD_5567

85- Flagstaff

On roule toujours sur la route 66 qui change de nom au gré des villes. Flagstaff est le prochain arrêt. Ville de 53,000 habitants située sur un plateau à 7000 pieds d’altitude, près des chaînes de montagnes les plus hautes de l’Arizona (San Francisco Peaks à 12633 pieds d’altitude). Ici c’est le printemps,les bourgeons sont sortis et même quelques fleurs. Au pic de la montagne le ski va bon train, nous sommes montés à 9300 pieds en voiture pour observer les montagnes et les skieurs. Pendant l’heure du pique-nique à l’observatoire astronomique, Alain s’est fait un ami, au début j’ai cru que c’était un loup qui voulait nos sandwichs. Ici le soir les lumières sont tamisées partout dans la ville pour préserver la luminosité du ciel et favoriser l’observation des étoiles.85_DSCN_2437 85_DSD_5396 85_DSD_5404 85_DSD_5412 85_DSD_5424 85_DSD_5429 85_DSD_5434 85_DSD_5437 85_DSD_5448 85_DSD_5458 85_DSD_5470 85_DSD_5480 85_DSD_5484 85_DSD_5493

.

84- Grand Canyon

Ce matin on se prépare pour aller au Grand Canyon. Il s’étend sur environ 450 km de long X 30 km de large,sa profondeur va jusqu’à 2000 m. Mais on n’en verra qu’une infime partie tellement il est gigantesque. Une hike de 12 km avec descente facile et très vertigineuse mais remontée plus ardue avec vue imprenable sur le Canyon, ha qu’il est beau. La température varient dépendant l’emplacement ex: aujourd’hui au sommet à 7000 pieds c’était venteux, frais 16 degré et à 6000 pieds dans la trail c’était chaud,aucun vent et 21 degré. Habille, déshabille c’est ça faire de la trail et puis souvent on revient crottés comme aujourd’hui… En voiture dans le parc vers le Canyon, nous avons rencontrés quelques amis de la faune: orignaux, renard, Abert Écureuil et une bonne variété d’oiseaux.
Enfin le Grand Canyon. C’est décidé on fait la « Bright Angel Trail » une facile jusqu’au « 2 miles marker », entre 2 à 4 heures aller-retour. Depuis notre départ que je m’imagine dans le Grand Canyon avec mon gros sac photo, mes lentilles, mon posemètre, mon trépied Manfrotto et mon oeil analytique prêt à débusquer la lumière rasante… Tout est beau dans les rêves et puis arrive la réalité: dans ma grande sagesse je décide de profiter du paysage en descendant et spotter les belles photos à faire et « shooter » en remontant. ERREUR. « What goes down must come back UP ». Le premier 20 minutes de remontée: souffle court, des crampes aux cuisses, de la poussière rouge plein les souliers, une trail de 3-4 pieds de large avec précipice de 100 pieds. Et une lumière désolante avec un genre de « haze » qui rends la photographie « grandiose » un peu plate. Heureusement, après le premier 20 minutes tout s’est normalisé au niveau du corps et finalement la remontée c’est fait en 50 minutes. Ha oui  en passant ma blonde est plus en forme que moi.
84_DSCN_2422 84_DSD_5285 84_DSD_5293 84_DSD_5154 84_DSD_5156 84_DSD_5178 84_DSD_5225 84_DSD_5165 84_DSD_5281 84_DSD_5257 84_DSD_5268 84_DSD_5336 84_DSD_5343 84_DSD_5246 84_DSD_5142 84_DSD_5278