16- Miami escapade vers Key West

Key West, oui nous y sommes allés, 4 heures pour aller , sous la pluie et 4 heures de retour sous les nuages et à la noirceur. Toute une journée!!! Les Keys forment une chaine d’iles de 200 km. En tout plus de 1700 îles sont reliées par une quarantaine de ponts. Capitale de la plongée et de la pêche sportive. Étonnamment, les côtes des îles sont plutot rocailleuses et la plupart des plages sont assez petites mais l’eau est turquoise. Les belles maisons victoriennes qu’on admire à Key West ont pour plusieurs été construites par des riches capitaines d’expéditions. Les coqs se promènent dans les rues à volonté, pourquoi? Je ne le sais pas, c’est comme dans les caraibes. P.S. nous étions à seulement 144 km de Fidel.
ça commence ben, 12 jours de beau temps et c’est aujourd’hui qu’il pleut
16_DSC_5635
finalement on mène une bonne vie ;- )
16_DSC_5662
Un petit coin de paradis pour lunché
16_DSC_5644
Photo incontournable (ça faisait la ligne pour se faire photographier devant… on a résistés)
16_DSC_5670
Ces fameux coqs, beaux comme tout
16_DSC_5666
Key West ombre 1
16_DSC_5685
Key West ombre 2
16_DSC_5687
Key West marlin
16_DSC_5688
Key West details
16_DSC_5695
Orage à l’horizon
16_DSC_5708
Key West performer
16_DSC_5713
Retour de Key West à la pluie et noirceur ( hi hi avec un petit drapeau américain dites-le pas à ma blonde)
16_DSC_5736

3 réflexions au sujet de « 16- Miami escapade vers Key West »

  1. Adolphe

    Alain…, un réééééééégal tes photos. Aujourd’hui il fait -44 degrés chez mes amis au Lac st-Jean.
    -19 degrés ici à St-Jean sur le Richelieu. C’est le fun de voir cette plage. À défaut d’y êtres, on peut toujours y rêvé. Bonne route!

    Répondre
  2. diane jutras

    ah Key West et tous ces écrivains dont ma star Marie Claire Blais et le regretté Hemingway qui y a laissé sa maison pour ses 50 chats et qui font partie de ce petit musée et les boababs, les coqs et les cafés. Et la seule route où il ne faut pas être pris d’un bord, car il n’y a pas de retour. Que de souvenirs. Et les jésus freak, rêvants de partir pour le tour du monde maintenant prisonniers de leur rafiot qui n’iront jamais nul part faute de moyen. Z’avez pas vu un petit chalet à vendre pour une résidence d’artiste? Ce pays du soleil levant et couchant. ah!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.